Catégories
Le CBD comment ça marche ?

Comment calculer les lois d’Ohm et de Joule lors de la vaporisation de CBD


Il existe deux types de vapoteurs CBD : ceux qui veulent le moyen le plus rapide et le plus simple d’inhaler les composés de la plante de chanvre dans leurs poumons, et ceux qui veulent comprendre la technologie derrière cette méthode de livraison afin qu’ils puissent faire des ajustements qui assurent le meilleur expérience possible.

Si vous appartenez à ce dernier groupe, vous devriez trouver cet article très intéressant. Nous allons couvrir la loi de Joule et la loi d’Ohm. Ce sont deux lois scientifiques concernant l’électricité qui jouent un rôle énorme dans votre expérience de vapotage avec tous les types de produits au cannabidiol. En fin de compte, les connaître vous aidera à comprendre exactement comment ajuster votre configuration pour vaporiser le chanvre de la manière la plus souhaitable possible.

Parce que le vapotage repose sur l’électricité, ce qui nécessite que le courant produit par la batterie soit capable de chauffer correctement la bobine chargée de vaporiser votre chanvre, sachant que ces lois sont vraiment utiles. Ils déterminent essentiellement le type de résistance que vous devez utiliser pour assurer une bonne vaporisation, la puissance idéale pour votre produit et plus encore.

Qu’est-ce que la loi de Joule ?

La loi de Joule s’articule autour de la relation entre la tension, le courant et la puissance. Un joule est une unité d’énergie et se rapporte à la façon dont cette énergie est transférée pour produire de l’électricité. Un watt correspond à un joule par seconde, ce qui signifie qu’un appareil qui fonctionne à, disons, 15 watts, utilise 15 joules par seconde pour donner à l’appareil la puissance nécessaire pour créer de la vapeur.

La loi de Joule stipule : H (chaleur) = I (courant) x V (tension) x T (temps pendant lequel le courant est autorisé à circuler).

Ou, écrit différemment,

H (chaleur) = I2 (courant au carré) x R (résistance) x T (temps pendant lequel le courant est autorisé à circuler). [Source]

Comment appliquer la loi de Joule au vapotage au sens pratique ?

Eh bien, déterminer le niveau de puissance idéal pour votre appareil résulte de la multiplication de la tension de la batterie par le courant. Ces informations sont extrêmement importantes, à la fois pour votre sécurité et pour votre CBD. Un fonctionnement à une puissance inappropriée peut brûler votre cannabidiol. Pour développer cela, si vous utilisez un appareil de vapotage mécanique, cela peut entraîner une explosion de la batterie, bien que cela soit extrêmement rare.

Qu’est-ce que la loi d’Ohm ?

Dérivée du physicien allemand Georg Ohm (1789-1854), la loi d’Ohm traite des grandeurs clés à l’œuvre dans les circuits. C’est une formule visant à calculer la relation entre la tension, le courant et le niveau de résistance dans un circuit électrique.

Dans le monde de l’électronique, la loi d’Ohm (E = IR) est plus que cruciale. Trop de scientifiques et d’ingénieurs en particulier, c’est fondamentalement équivalent à l’équation de la relativité d’Einstein (E = mc²) pour les physiciens.

E = I x R; Tension = Courant x Résistance, ou Volts = Ampères x Ohms, ou V = A x Ω

Comment un vapoteur peut-il appliquer la loi d’Ohm au monde du vapotage ?

La loi d’Ohm concerne la bobine qui est soit installée manuellement, soit intégrée à la cartouche, au réservoir ou à la chambre de votre configuration de vapotage. La bobine est alimentée par la batterie. Cela lui permet d’atteindre une température spécifique qui vaporisera correctement votre produit CBD. Comme vous le savez, chaque bobine a un niveau de résistance qui est mesuré par son nombre d’ohms. La loi d’Ohm aide à déterminer ce que devrait être le niveau de résistance de la bobine.

Bref, pour déterminer le niveau de résistance idéal pour votre bobine, vous devez diviser la tension de votre batterie par son courant. Si vous ignorez ce principe et utilisez n’importe quel ancien serpentin de votre choix, vous courez le risque de brûler votre produit ou de vous retrouver avec un serpentin qui ne peut pas chauffer correctement les cannabinoïdes et autres composés de chanvre pour produire de la vapeur.

Huile de vapotage CBD

Appliquons maintenant ces informations à la vaporisation d’huile de CBD.

L’huile de vape CBD est également connue sous le nom de E-liquide CBD, E-liquide CBD, ou Jus de vape CBD. Il est livré dans un flacon qui vous permet de verser manuellement la quantité souhaitée dans votre réservoir ou cartouche. Dans ce réservoir ou cette cartouche se trouve une bobine chargée de chauffer l’huile afin qu’elle se transforme en vapeur sans brûler les composés essentiels du e-liquide, tels que le CBD lui-même.

Chaque système matériel est différent, ayant un niveau de tension et de courant unique, ainsi que des capacités de puissance. Mais vous pouvez utiliser les deux lois détaillées ci-dessus pour configurer votre configuration pour la meilleure expérience de vapotage.

  1. Utilisez l’équation de la loi de Joule pour trouver la puissance idéale sur laquelle régler votre appareil. Cela garantira que votre système produit le niveau de puissance adéquat pour vaporiser le chanvre.
  2. Utilisez la loi d’Ohm pour déterminer le niveau de résistance de la bobine que vous devriez utiliser. Cela garantira que vous n’utilisez pas seulement la bonne bobine pour votre batterie, mais pour la puissance à laquelle votre appareil est réglé.
  3. Lorsque vous avez la bonne configuration basée sur ces deux lois, il est temps de profiter de nuages ​​de vapeur lisses.

Vapoter la cire CBD

La cire de CBD est un type de concentré qui devient de plus en plus populaire. Il nécessite un appareil spécialisé appelé tamponner le stylo. Plutôt que de verser de l’huile dans un réservoir ou une cartouche, vous insérez la quantité de cire souhaitée dans la chambre. À partir de là, cette cire se vaporise lorsque la chambre atteint la température souhaitée grâce à l’alimentation de la batterie.

Bien que ce type de configuration de vapotage soit différent, la loi de Joule et la loi d’Ohm s’appliquent toujours. Pourquoi? Parce que peu importe le type de produit que vous vapotez. Ce qui compte, cependant, ce sont les configurations de votre batterie, la puissance et le niveau de résistance.

Vapoter la fleur de CBD

La fleur de CBD est le bourgeon brut de la plante de chanvre. Il peut être vaporisé avec un type de configuration de vapotage spécialement conçu pour les produits à base de fleurs. Dans la chambre, vous insérez vos têtes brutes, et l’appareil fonctionne de la même manière que les autres, en utilisant la puissance de la batterie pour chauffer la chambre afin que de la vapeur soit produite. Cela signifie qu’à nouveau, la loi de Joule et la loi d’Ohm s’appliquent tout autant qu’avec les deux autres configurations énumérées ci-dessus.

Votre appareil fait la différence

La loi de Joule et la loi d’Ohm sont assez avancées. Ainsi, le débutant moyen du vapotage CBD peut se sentir intimidé par cette information. Mais soyez assuré que les appareils d’aujourd’hui sont conçus pour fonctionner en toute sécurité. En fait, la plupart d’entre eux utilisent une technologie intelligente qui fait le travail difficile pour vous en ajustant automatiquement la tension, le courant ou la puissance. Néanmoins, si vous utilisez une configuration plus avancée et personnalisable, vous devrez faire le calcul vous-même pour vous assurer que votre configuration est adéquate.

La loi de Joule et la loi d’Ohm sont deux incontournables du vapotage

En fait, chacun s’applique au vapotage avec du CBD autant qu’à tout autre type de produit de vapotage. Si vous utilisez un système plus avancé, vous devrez suivre attentivement ces lois. Mais, heureusement, le matériel d’aujourd’hui présente dans l’ensemble des fonctionnalités/protocoles de sécurité et une technologie intelligente, tout cela pour garantir que notre configuration fonctionne sans problème, quoi qu’il arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *