Catégories
Le CBD comment ça marche ?

Les psychédéliques améliorent les soins de fin de vie et les soins palliatifs


« On dit qu’on vole quand on meurt… »

La seule chose inévitable dans la vie, c’est la mort. Beaucoup le craignent, tandis que d’autres embrassent la possibilité de passer à un autre royaume. La vérité est qu’aucun de nous vraiment savoir ce qui se passe après notre mort. Ce que nous savons, c’est que parfois ces jours/semaines/mois restants sur terre peuvent être difficiles. Heureusement, nous avons des ressources disponibles pour aider à offrir confort et dignité pendant la mort. Alors que les psychédéliques gagnent du terrain dans le domaine thérapeutique, en particulier pour traiter la dépression et les traumatismes, la question de leur utilisation pour soulager les symptômes de fin de vie se pose avec plus de régularité.

Les psychédéliques sont incroyables. Le potentiel thérapeutique est énorme et le marché est en croissance constante. De loin, le psychédélique le plus populaire reste le THC. Pour plus d’articles comme celui-ci et pour des offres exclusives sur les fleurs, les vapes, les produits comestibles et d’autres produits légaux au THC, assurez-vous de vous abonner à Le bulletin hebdomadaire de Delta 8, votre première source pour tout ce qui concerne le cannabis.


Fin de vie : soins physiques et besoins spirituels

Chaque personne vit la mort d’une manière unique et, en tant que telle, une personne en fin de vie a de nombreux besoins spécifiques – généralement dans les domaines du confort physique, des obligations émotionnelles, de la stimulation mentale, des problèmes spirituels et des tâches pratiques.

Certaines personnes passent rapidement tandis que d’autres font face à un déclin plus progressif, mais presque universellement, ceux qui ont au moins un peu de prévoyance dans leur mort passeront par une sorte d’expériences spirituelles introspectives.

Si vous avez un être cher sur le point de quitter ce monde, votre travail consiste à lui apporter réconfort, réconfort, chaleur et compréhension. Déterminer comment faire exactement cela est là où cela devient difficile. Au fur et à mesure que le corps diminue, l’esprit s’éveille… mais malheureusement, notre système de santé actuel ne s’occupe que du premier. Cependant, la mort imminente est connue pour pousser la conscience vers des niveaux dimensionnels nouveaux et accrus.

Parfois, la transition est facile, mais d’autres fois, elle peut être plus difficile et le besoin d’options de traitement qui aident nos proches à traverser le voyage émotionnel et spirituel de la mort est tout aussi important que les médicaments pour diminuer leurs symptômes physiques. Malheureusement, lorsqu’il s’agit de faire face à ces types de complexités, la médecine moderne a toujours échoué.

Que sont les psychédéliques ?

Les drogues psychédéliques, également appelées enthéogènes, sont un sous-ensemble d’hallucinogènes qui contiennent des composés pouvant altérer la perception. Le terme enthéogène vient du grec et peut être grossièrement traduit par « construire le Dieu intérieur ». L’euphorie produite par ces types de drogues est connue sous le nom de « trip » et peut inclure divers types d’hallucinations visuelles, auditives et sensorielles. L’intensité d’un voyage peut varier considérablement en fonction du composé spécifique et de la dose consommée. Parfois, un utilisateur n’éprouvera aucune hallucination, mais plutôt un sentiment de bien-être général, de spiritualité et d’euphorie.

Si vous avez déjà entendu quelqu’un mentionner un « bad trip », cela signifie qu’il a eu des effets secondaires négatifs ou peut-être même des hallucinations effrayantes. Les symptômes physiques d’un bad trip peuvent inclure, sans s’y limiter : battements cardiaques irréguliers, nausées, frissons, transpiration et anxiété. Le dosage et le réglage, entre autres facteurs, peuvent avoir un impact significatif sur un trip psychédélique, vous devez donc vous assurer que vous faites tout votre possible pour assurer un high édifiant et bénéfique.

Les psychédéliques peuvent être d’origine naturelle comme la psilocybine, ou d’origine humaine comme le LSD ; et ils sont généralement considérés comme sûrs. Selon les résultats d’une enquête mondiale sur les drogues menée auprès de 120 000 consommateurs réguliers de drogues, les champignons magiques étaient la drogue récréative la plus sûre, avec le cannabis. Leur méthode pour déterminer la sécurité des utilisateurs consistait à comparer le médicament utilisé au nombre de visites requises aux urgences. Seulement 0,2% des près de 10 000 utilisateurs de champignons interrogés avaient déjà eu besoin de soins d’urgence, contre 1,0% de ceux qui consommaient des drogues plus dures comme l’ecstasy ou la cocaïne.

De plus, de nouvelles recherches suggèrent que certaines substances psychédéliques peuvent aider à soulager l’anxiété, la dépression, le SSPT, la toxicomanie et de nombreux autres troubles de santé mentale. « La plus grande idée fausse que les gens ont sur les psychédéliques est que ce sont des drogues qui vous rendent fou », déclare Michael Pollan, auteur du nouveau livre. Comment changer d’avis : ce que la nouvelle science des psychédéliques nous apprend sur la conscience, la mort, la toxicomanie, la dépression et la transcendance. « Nous avons maintenant la preuve que cela arrive parfois – mais dans de nombreux cas, ce sont des médicaments qui peuvent vous rendre sain d’esprit. »

Psychédéliques et expériences de mort imminente

Ce qui est intéressant avec les psychédéliques, c’est que souvent, le high peut produire des effets comparables à une expérience de mort imminente (NDE). Les NDE et les voyages psychédéliques sont des expériences très complexes et subjectives, et de nombreuses similitudes entre les deux ont été observées.

Les parallèles entre ces états d’esprit peuvent inclure des sentiments de compréhension universelle, de transcendance de l’espace et du temps, la communication avec des anges, des parents décédés et diverses autres entités, et des questions de nature perspicace et pensive (par exemple, essayer de comprendre votre objectif dans le monde).

La DMT (N,N-Diméthyltryptamine) en particulier est connue pour produire ces événements, mais des preuves anecdotiques suggèrent que d’autres composés psychédéliques peuvent également les provoquer. Selon une étude récente contrôlée par placebo, les chercheurs ont découvert « des relations significatives entre les scores NDE et la dissolution de l’ego induite par le DMT et les expériences de type mystique, ainsi qu’une association significative entre les scores NDE et le trait de base « absorption » et les idées délirantes. mesuré au départ.

En termes simples, les chercheurs ont trouvé un chevauchement si important entre les voyages induits par le DMT et les expériences de mort imminente qu’ils pensent que cela justifie une enquête plus approfondie pour évaluer le véritable potentiel médical de cette découverte.

Psychédéliques en soins palliatifs et de fin de vie

Pour plusieurs raisons, l’utilisation de psychédéliques en fin de vie et en soins palliatifs est un sujet brûlant de discussion depuis un certain temps déjà. Les patients en phase terminale, ou même ceux qui sont sur un déclin naturel, sont souvent confrontés à des sentiments importants d’anxiété, de dépression, de désespoir, de lourdeur perçue et de détresse existentielle globale.

Bien que le soulagement de ces symptômes doive vraiment être au cœur des soins palliatifs, il n’existe actuellement aucune option pharmacologique pour aider les patients en fin de vie qui ont besoin de trouver la paix émotionnelle. Oui, les antidépresseurs et anxiolytiques existent et sont régulièrement prescrits aux mourants ; mais de nombreuses études montrent que ces médicaments n’ont démontré aucune supériorité par rapport aux placebos.

Entrez psychédéliques. D’après Ross et Reiche et al., « la thérapie assistée par psychédélisme pour les patients confrontés à une maladie potentiellement mortelle semble être une intervention sûre et potentiellement très efficace pour la détresse psychologique et existentielle associée à de telles conditions. Des essais contemporains en double aveugle contrôlés par placebo de psychédéliques pour la dépression et l’anxiété associées au cancer ont produit des résultats très prometteurs.

La recherche

Les deux études les plus récentes et les plus remarquables sur ce sujet ont toutes deux été réalisées dans des installations prestigieuses et réputées : l’Université John Hopkins et l’Université de New York (NYU). Les deux ont également été publiés simultanément avec près d’une douzaine d’éditoriaux d’experts en médecine palliative, en psychiatrie et en politique internationale des drogues.

Dans l’étude John Hopkins, une conception croisée a été utilisée pour surveiller 51 patients qui ont reçu à la fois une dose expérimentale élevée de psilocybine (22 mg ou 30 mg/70 kg) et une dose standard faible (1 mg ou 3 mg/70 kg) qui a servi de contrôle placebo actif. À NYU, un essai randomisé a été utilisé pour étudier 29 patients recevant soit de la psilocybine, soit le placebo actif niacine.

Au cours des deux essais, les participants ont reçu des séances de thérapie avant et après le traitement pour déterminer leur état d’esprit actuel et être en mesure de faire une évaluation raisonnable après l’administration de psychédéliques. En outre, les deux groupes de traitement comprenaient des sujets atteints d’un large éventail de troubles médicaux et psychiatriques, notamment des cancers mettant la vie en danger, de l’anxiété, de la dépression et d’autres troubles de l’humeur.

Et surtout, les deux études ont examiné très attentivement la longévité des résultats après le traitement, ainsi que le profil de sécurité du traitement actif prescrit. Dans l’ensemble, il y avait à la fois des avantages immédiats et durables qui ont été observés plus de 6 mois après l’utilisation de psychédéliques. Les profils d’innocuité étaient bons dans les deux essais et aucun résultat médical ou psychologique indésirable grave n’a été signalé.

Dans l’ensemble, les résultats étaient très prometteurs. Les participants ont affirmé avoir vécu une réconciliation avec la mort, un détachement émotionnel de leurs maladies ou maux, une reconnexion avec la vie, une présence et un sens de soi récupérés et une confiance accrue.

« Ces résultats sont cohérents avec les travaux publiés sur la sécurité et le profil de risque des psychédéliques, qui peuvent être atténués de manière appropriée à la fois avec un dépistage minutieux des sujets présentant un risque sous-jacent de psychose et avec un soutien approprié de la part de l’équipe de psychothérapie », explique Daniel Rosenbaum du Département de psychiatrie de l’Université de Toronto. « Ces études marquantes de l’Université Johns Hopkins et de la NYU ont également suggéré un rôle central de l’expérience de type mystique occasionnée par la psilocybine, qui était en corrélation significative avec les résultats thérapeutiques basés sur des évaluations utilisant des échelles validées. »

Les expériences de type mystique peuvent être caractérisées par de nombreuses qualités différentes, y compris, mais sans s’y limiter, des sentiments d’unité, un sentiment d’expérimenter la «réalité ultime», le caractère sacré, la positivité et la connectivité. En bref, l’utilisation de psychédéliques peut rendre l’expérience de la mort plus positive et spirituelle, plutôt que d’être effrayante, déroutante et déprimante.

Dernières pensées

Pour de nombreuses raisons évidentes, la mort est un sujet très sensible. Bien sûr, la douleur, les affections physiques et les problèmes pratiques doivent être traités, mais lorsqu’une personne approche de la fin de sa vie, il se passe tellement plus de choses sous la surface. Ce qui doit être discuté davantage, c’est le besoin d’options de traitement qui traitent les symptômes non séculaires du passage à un autre domaine, et les psychédéliques pourraient être l’un des moyens les plus prometteurs d’accomplir cette tâche.

Merci pour la visite TESTEURS CBD, votre plaque tournante pour tout ce qui concerne le cannabis. N’oubliez pas de vous abonner Le bulletin hebdomadaire de Delta 8 pour plus d’articles comme celui-ci et des offres exclusives sur les fleurs, les vapes, les produits comestibles et d’autres produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *