Catégories
Le CBD comment ça marche ?

Une plongée en profondeur dans les communautés de psychonautes en ligne


« Le junkie abuse, le psychonaute apprend »

Parmi les utilisateurs de psychédéliques, il existe une compréhension de base selon laquelle les drogues psychédéliques ne sont pas comme les autres. Alors que la plupart des drogues ont des effets néfastes à long terme sur l’utilisateur, les psychédéliques sont généralement à l’opposé. Là où d’autres composés détruisent la psyché, les psychédéliques la guérissent et la restaurent et ils sont connus pour inspirer des expériences profondément sensibles et spirituelles. Malgré leurs capacités thérapeutiques, on sait très peu de choses sur ces composés et sur la façon de les utiliser en toute sécurité.

Entre le psychonaute. Le terme « psychonaute » est d’origine grecque et peut être grossièrement traduit par « marin de l’esprit » ou « navigateur de l’âme », et est utilisé en référence à ceux qui se consacrent à l’exploration et à l’élargissement de leur conscience par l’utilisation de substances psychoactives, et occasionnellement, d’autres techniques psychotropes comme la méditation ou la privation sensorielle.

En ce qui concerne les psychonautes, il existe une tendance à utiliser des drogues pour le développement personnel et la découverte, plutôt qu’à des fins purement récréatives, ce qui rend leur rôle dans la communauté psychédélique d’autant plus impératif. Mais comment faire pour trouver une communauté de psychonautes fiable ? Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez simplement demander dans un centre communautaire, et même la plupart des sites de médias sociaux comme Facebook et Instagram vous interdisent de discuter de sujets comme celui-ci.

Les réponses que vous cherchez résident dans des forums spécialisés dédiés à l’exploration des nombreuses possibilités des composés enthéogènes, de leur fonctionnement dans le corps humain et des meilleures pratiques générales à suivre. Regardons de plus près.

Les psychédéliques sont des composés curatifs excitants avec un potentiel énorme. Cependant, lorsqu’il est mal utilisé, il peut certainement y avoir des effets secondaires négatifs. Il est étonnant de savoir qu’avec un minimum de recherches en ligne, vous pouvez trouver une communauté de psychonautes pour en savoir plus sur la façon d’utiliser ces substances en toute sécurité. En attendant, vous pouvez trouver une mine d’informations dans notre Newsletter hebdomadaire des psychédéliques, votre principale source pour tout ce qui concerne cette industrie en pleine croissance.


Le psychonaute a expliqué

Le terme « pyschonaute » est un nom issu du mot psychonautique, ce dernier faisant référence aux différentes méthodologies par lesquelles les chercheurs peuvent apprendre et expliquer les effets subjectifs de différents états de conscience altérés, à la fois induits par la drogue ou via la médiation et d’autres technique. Un psychonaute est simplement le chercheur dans cette équation, aussi fréquemment appelé « contre-experts ».

L’écrivain allemand Ernst Jünger a inventé le terme en 1970 pour décrire le pharmacologue Arthur Heffter. Heffter est responsable de l’isolement de la mescaline du cactus peyotl, et suite à sa découverte, il a mené une série d’expériences sur lui-même, a enregistré les résultats, et nous a offert le premier « psychonautique » de l’histoire moderne. De nombreux autres psychonautes célèbres ont suivi ses traces – des composés isolés, les ont ingérés de diverses manières, puis ont effectué des tests sur eux-mêmes et documenté les résultats.

Ces simulations d’expériences, aussi peu structurées que certaines aient pu l’être, ont créé un précédent pour la psychonautique contemporaine. C’est devenu une pratique courante des psychonautes d’enregistrer l’expérience d’une manière ou d’une autre, soit pour partager leurs connaissances avec les autres, soit pour réfléchir à ce qu’ils ont eux-mêmes appris. Aujourd’hui, ces expériences sont souvent enregistrées dans des forums en ligne. Un programme financé par l’Union européenne connu sous le nom de Psychonaut Web Mapping Project a suivi ces comptes en ligne pour identifier les tendances au sein de la communauté des utilisateurs psychédéliques.

En cherchant en ligne, vous pouvez trouver une pléthore d’informations perspicaces et incroyablement utiles concernant les drogues psychédéliques, cependant, parce qu’elles sont illégales au niveau fédéral, il n’y a presque rien d’officiel à référencer aussi. Une analyse formelle très minime a été menée sur les avantages de ces composés, et ce qui existe ne représente que des informations provenant d’un paradigme de toxicomanie et de toxicomanie.

Par exemple, la psilocybine, l’ingrédient actif de nombreux champignons psychédéliques, figure toujours sur la liste des stupéfiants de l’annexe 1 de la loi sur les substances contrôlées, ce qui signifie que le gouvernement ne reconnaît aucun avantage médicinal de cette substance et pense qu’elle présente un potentiel élevé d’abus. Cependant, des études indépendantes ont montré que le microdosage de psilocybine est suffisant pour aider à soulager plusieurs problèmes de santé mentale sans que l’utilisateur soit « élevé » ou intoxiqué de quelque façon que ce soit. Mais à cause de cette classification, aucune recherche à grande échelle ne peut être menée sur des psychédéliques naturels valables… et c’est là que le psychonaute entre en jeu.

En savoir plus sur les psychédéliques

Les drogues psychédéliques, également appelées enthéogènes, sont un sous-ensemble d’hallucinogènes qui contiennent des composés pouvant altérer la perception. Le terme enthéogènes vient du grec et peut être grossièrement traduit par « construire le Dieu intérieur ». . Les composés actifs se trouvent généralement dans la nature, comme la psilocybine ou la mescaline, mais ils peuvent également être d’origine humaine, comme le LSD.

L’euphorie produite par ces types de drogues est connue sous le nom de « trip » et peut inclure divers types d’hallucinations visuelles, auditives et sensorielles. L’intensité d’un voyage peut varier considérablement en fonction du composé spécifique et de la dose consommée. Parfois, un utilisateur n’éprouvera aucune hallucination, mais plutôt un sentiment de bien-être général, de connectivité spirituelle et d’euphorie.

Si vous avez déjà entendu quelqu’un mentionner un « bad trip », cela signifie qu’il a eu des effets secondaires négatifs ou peut-être même des hallucinations effrayantes. Les symptômes physiques d’un bad trip peuvent inclure, sans s’y limiter : battements cardiaques irréguliers, nausées, frissons, transpiration et anxiété. Les mauvais voyages, en raison de leur nature négative, peuvent sembler plus intenses que les bons voyages, bien que ce ne soit pas nécessairement exact.

Le dosage et le réglage, parmi de nombreux autres facteurs, peuvent avoir un impact significatif sur un trip psychédélique, vous devez donc vous assurer que vous faites tout votre possible pour assurer un effet élévateur et bénéfique. Cela inclut de vous entourer de personnes familières qui vous mettent à l’aise, ainsi que de choisir un endroit où vous savez que vous êtes en sécurité. médical Les utilisateurs (non récréatifs) de psychédéliques consomment les drogues en micro-doses.

L’importance de bâtir des communautés

La communauté est cruciale pour la survie, et c’est un concept profondément enraciné dans l’expérience d’être humain… mais cela va même au-delà de cela. De nombreuses autres créatures vivantes – comme d’autres mammifères, oiseaux, reptiles et céphalopodes – partagent également certains types d’aspects et de tendances communautaires. Définie techniquement, une « communauté » est tout groupe dont les membres ont quelque chose en commun, comme un gouvernement partagé, une situation géographique, une culture ou un patrimoine.

Les communautés psychédéliques ne font pas exception. Au sein de ces groupes de psychonautes, de psychonautes en herbe et d’étudiants, différentes personnes jouent des rôles différents, le tout dans le but primordial de protéger les autres au sein de cette communauté, ainsi que de jeter un éclairage favorable sur l’idée d’utilisation thérapeutique psychédélique.

Peu importe combien on nous dit que ces composés n’ont aucune valeur médicinale, nous savons que c’est faux. Les psychédéliques sont utilisés à la fois à des fins médicales et récréatives depuis des milliers d’années, et cela ne changera jamais. L’écart dans l’éducation formelle et la réglementation juridique a conduit à ce besoin irrésistible de communautés de psychonautes.

Ces cliques sont sans doute plus importantes que les groupes de fumeurs de joints, car lorsqu’ils sont mal utilisés, les psychédéliques peuvent comporter plus de risques que le cannabis. Puisqu’il n’y a pas d’informations pratiques disponibles, comme le dosage de base, des conseils sur la façon de rester en sécurité et de réussir son voyage, etc., toute personne intéressée par l’exploration du domaine psychédélique devra faire ses propres recherches.

En fait, cette étude a identifié « des communautés fortes, unifiées et uniques d’utilisateurs de drogues récréatives qui peuvent donner un aperçu du marché croissant des nouveaux médicaments et composés médicamenteux, et peuvent être des éléments cruciaux dans les recherches futures, en apprenant sur la réduction des méfaits et des stratégies de prévention et des moyens d’améliorer l’expérience de l’utilisateur.

Reddit

Ah, Reddit. Un véritable trésor d’informations souterraines. Chaque fois que j’ai des questions sur un médicament que je ne connais pas, Reddit est l’un des premiers endroits où je vérifie les réponses. Tout, des suggestions de produits et de marques aux rapports de voyage, conseils et recommandations, informations sur le dosage et bien plus encore ; vous pouvez vraiment apprendre beaucoup de quelques heures passées à parcourir les forums reddit, appelés subreddits.

En ce qui concerne la communauté des psychonautes, le bouche à oreille est essentiel, et de nos jours, la plupart des recommandations de « bouche à oreille » se trouvent en ligne. La plupart de nos interactions, tant professionnelles que personnelles, se sont déplacées vers le domaine numérique, il est donc logique que les conversations sur les psychédéliques suivent le même chemin.

Revenons maintenant aux sous-titres. Ces différentes communautés sous l’égide de Reddit couvrent à peu près tous les sujets que vous pouvez imaginer. Il existe des dizaines de sous-titres dédiés aux discussions sur les psychédéliques, mais certains sont plus populaires que d’autres. Il est important de ne pas prendre tout ce que vous y lisez pour argent comptant, car, premièrement, les expériences de chacun varieront ; et deuxièmement, vous ne pouvez tout simplement pas croire tout ce que vous lisez en ligne. Mais c’est une aussi bonne ressource pour des informations anecdotiques que vous pouvez trouver ces jours-ci.

D’autres sites à consulter

Hive/Thevespiary – The Hive, comme on l’appelait auparavant, est un autre forum de discussion connu pour couvrir une grande partie de la chimie derrière les composés psychédéliques tels que MDMA, mescaline, 2C-B, DMT, 5-MeO-DMT, psilocine, psilocybine, et LSD. En raison d’un problème d’hébergement, la ruche a été fermée en 2004. En 2015, le site a été rendu visible mais uniquement en tant que page d’archive. Cela a également fini par être fermé, mais son successeur, Thevespiary, est maintenant le site de référence pour une variété d’actualités et d’articles liés aux psychédéliques, de guides de synthèse et d’informations scientifiques.

Quora – Quora est un forum de questions-réponses fondé en 2009 et basé à Mountain View, en Californie. Il a été lancé publiquement l’année suivante, et au lieu d’être un forum de discussion complet, il est structuré de manière à ce que les utilisateurs soumettent une question qui est publiée sur le site, et que d’autres utilisateurs peuvent fournir des réponses plus tard. Mais il n’y a pas de va-et-vient entre la personne qui demande et les personnes qui répondent. Tout comme d’autres sites en ligne dédiés à l’apport de réponses, vous pouvez trouver de nombreuses informations sur les substances psychoactives sur Quora.

4Chan/420Chan – 4chan est un site Web anonyme de tableaux d’images en anglais lancé en 2003 par Christopher « moot » Poole. Sur 4chan, vous pouvez trouver de nombreux sujets que vous trouverez sur Reddit, tels que l’anime, les jeux vidéo, la musique, la littérature, le fitness et la politique ; ainsi que de nombreuses informations sur les psychédéliques. Un autre site similaire, appelé 420chan qui est presque le même que 4chan mais a été fondé en 2005 par Aubrey Cottle, et est dédié spécifiquement au cannabis et à la culture des drogues psychédéliques.

Conclusion

S’il y a quelque chose à retenir de tout cela, c’est que les gens sont incroyablement adaptables et trouveront des moyens de se connecter avec les autres, d’apprendre et de construire des communautés autour des choses qu’ils trouvent utiles. Au sein de toutes les communautés, vous pouvez trouver des sous-communautés de personnes partageant des objectifs et des intérêts communs – qu’il s’agisse de groupes de parents, de groupes d’entraînement, de groupes d’étude et, bien sûr, de communautés de psychonautes en ligne informatives. La beauté d’Internet est qu’il nous permet de nous connecter avec tant de personnes différentes dont nous pouvons acquérir des connaissances, des idées et même une amitié pour la vie.

Salut les lecteurs ! Merci de nous avoir rejoint sur CBDtesters.co, le site Internet n°1 pour les nouvelles les plus récentes et les plus intéressantes liées au cannabis et aux psychédéliques du monde entier. Visitez le site tous les jours pour vous tenir au courant de l’évolution rapide du paysage des drogues légales et du chanvre industriel, et inscrivez-vous pour La newsletter hebdomadaire des psychédéliques, pour vous assurer de toujours savoir ce qui se passe.

Avis de non-responsabilité : Bonjour, je suis chercheur et écrivain. Je ne suis ni médecin, ni avocat, ni homme d’affaires. Toutes les informations contenues dans mes articles proviennent et sont référencées, et toutes les opinions exprimées sont les miennes. Je ne donne de conseils à personne, et bien que je sois plus qu’heureux de discuter de sujets, si quelqu’un a une autre question ou préoccupation, il doit demander conseil à un professionnel compétent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *